Links zum Text und die Möglichkeit, diese Seite weiterzusenden, finden Sie am Ende dieser Seite


Artikel
SWISS ART AWARDS 2011


Federica Martini :


Omar Ba

Eidg. Preis für Kunst

  
Espace Schengen-espace privé (2010) Gouache, encre, huile, crayon sur carton ondulé (150 × 210 cm)


Plusieurs oeuvres d'Omar Ba renvoient à l'histoire d'une collection de médailles - celles attribuées aux vétérans Africains qui ont participé à la Seconde Guerre mondiale. Rassemblées par l'artiste et ensuite redistribuées dans ses toiles et dessins, les médailles témoignent d'un moment refoulé de l'histoire de la guerre et en reconstruisent, d'un point de vue subjectif, une partie du récit. Elles portent la mémoire du passée et, en même temps, elles s'épinglent sur des questions contemporaines - l'humanité et son devenir, sa relation avec la nature et la culture, sa façon d'écrire l'histoire, ses conflits. Dans la peinture d'Omar Ba, le passée devient un outil capable de montrer les contradictions du présent et le présent une possible remise en acte du passé. Ainsi, des mouches se posent sur des décorations honorifiques, en questionnant à la fois l'histoire de la guerre et l'actualité écologique, des soldats avec une tête d'hérisson s'ajoutent à la galerie de portraits officiels et nous montrent le coté bestial d'une histoire qu'on enregistre dans les annales comme parfaitement rationnelle.
Tel un chroniqueur, Omar Ba nous montre de nombreuses histoires - parfois les siennes, des gens qu'il connaît, du Sénégal, de l'Europe où il habite aujourd'hui. Sur toile ou sur papier, dans des installations ainsi que dans des objets en céramique, il peint beaucoup, d'une manière presque fébrile, et nous renvoie aux interconnections et à la stratification de ces espaces et récits dont il explore les contrastes. Ainsi, dans ses peintures, l'enquête sur les contrastes - entre urbanité et nature, actualité et histoire, Dakar et les villages qu'il a habité pendant sa jeunesse, Dakar et Genève - prend la forme de figures et trames qui se superposent, de dessins évanescents au crayon qui s'opposent au chromatisme intense, de brusques changements d'échelle entre la taille imposante de certains éléments et les détails minutieux des textures. Federica Martini (historienne de l’art et curatrice)


1977 Né en Loul Sessène, Sénégal
Vit et travaille à Genève

Biographie artistique
1999-2002 Ecole nationale des Beaux-Arts, Dakar, Sénégal (Diplôme)
2003-2005 Postgrade à l'Ecole supérieure des Beaux-Arts de Genève (ESBA)
2009-2011 Ecole cantonale d'Art du Valais, Sierre (Master)

Expositions individuelles
2007 Espace KIS, Genève
2008 Art en l'Ile, Genève
2011 Galerie Guy Bartschi, Genève

Expositions collectives
2010 Swiss Art Awards, Centre de Foires de Bâle
2011 EX-EPA, Vevey
2011 The Armory Show, New York
2011 Galerie 1000 eventi, Milan
2011 Galerie Guy Bartschi, Genève
2011 Galerie Sanaa, Utrecht
2011 Foire de Bologne



Links

Anfang Zurück zum Anfang
Ausgabe 14  2011
Autor/in Federica Martini
Künstler/in Omar Ba
Weitersenden http://www.kunstbulletin.ch/router.cfm?a=111222094455HBA-1
Geben Sie diesen Link an, falls Sie diesen Eintrag weitersenden möchten.